Les médaillés du Mérite agricole réunis à la Cave

Vendredi, dans la belle distillerie de la Cave coopérative Les Hauts de Montrouge, l’Association des médaillés de l’Ordre du mérite agricole du Gers (Amoma) (1) a tenu son assemblée générale. Patrick Farbos, président de la Cave, a accueilli ces titulaires du célèbre « poireau ». Il leur a rendu hommage, eux « qui ont travaillé toute leur vie pour les autres ». Il conclut : « Si le monde agricole évolue, c’est parce que des gens comme vous le font évoluer. »

André Hamot, président de l’Amoma, a lu son rapport moral et d’activité. Le trésorier, André Mailhe, qui souhaitait partir, a été remplacé par Alain Tourné. Comme vérificateur aux comptes, Guy Ligardes remplace Alain Tourné. De plus, le président quittera sa place en 2019 ou, au plus tard, en 2020, pour des raisons de santé.

Le congrès de l’Amoma nationale a eu lieu à Villeneuve-Saint-Geoges (à côté de Paris) en octobre 2017. Un logiciel destiné à gérer les adhérents et leurs cotisations y a été présenté. Après des débuts cahoteux, il est à présent opérationnel. Le prochain congrès national aura lieu les 8, 9 et 10 juin à Valognes (Manche), mais l’Amoma Gers n’y sera pas représentée.

Tulipes contre le cancer

Depuis 2016, l’Amoma a relancé l’opération Tulipes contre le cancer, qui consiste à acheter des milliers de bulbes de tulipes, à les planter à Sainte-Marie (Gers), à les récolter et à les vendre au profit de la Ligue contre le cancer. En 2017, l’opération a rapporté 9 689 euros. Une fois le prix d’achat des bulbes soustrait, c’est 5 000 euros qui ont été versés à la Ligue. Le président souhaite que l’on vienne l’aider pour la récolte.

Ce dernier a comparé le nombre de membres de l’Amoma Gers (95, dont 77 cotisants) aux quelque 750 médaillés. Il veut rajeunir l’association en agrégeant à celle-ci les promus des deux promotions annuelles.

(1) Cet ordre est destiné à récompenser les femmes et les hommes ayant rendu des services marquants à l’agriculture. Il comprend trois grades : chevalier, officier et commandeur. Pour être admis dans l’ordre, il faut être âgé de 30 ans au moins, jouir de ses droits civils, et justifier de quinze ans de services réels rendus à l’agriculture.

Source

>> Retour à la liste
post
Retour
en haut