La coopérative Hauts de Montrouge a fait le point

Lors de l’assemblée générale, jeudi 10 janvier, de la coopérative Hauts de Montrouge (ex-CPR), le président Patrick Farbos est revenu sur ses dix ans de mandat. Il a rappelé qu’en 2011, il a pris une décision capitale, vu la mévente : créer un partenariat avec un grand metteur en marché, Les Grands Chais de France (GCF). Depuis lors, GCF achète le vin blanc en vrac de HDM. Premier résultat : assurés que leur vin sera acheté, les vignerons développent leur production, car GCF est demandeur. Et HDM a investi dans un nouveau pressoir et une nouvelle cuverie de 60 000 hl. Deuxième résultat : HDM peut majorer le revenu des vignerons, y compris celui venant de l’ugni blanc, qui était plus faible.

De fait, la récolte 2018 s’élève à 137 500 hl contre 105 000 en 2017 ; en 2017, l’ugni blanc est rémunéré 50 euros/hl (contre 37 en 2011) et 1 ha d’ugni blanc est rémunéré 6 000 euros contre 4 440 en 2011. La rémunération des autres cépages suit une progression analogue : de 31 à 35 %. Patrick Farbos a bien démontré là que le revenu du vigneron est sa priorité.

Le vrac est porteur

Les vins en vrac forment la plus grosse part du chiffre d’affaires de 2017–2018 : 66 %, alors que les produits conditionnés atteignent 34 %. C’est le vin en vrac qui porte le chiffre d’affaires à 10,44 millions d’euros, contre 10,16 pour l’exercice précédent. Car ses ventes augmentent de 5 %, les ventes de vin en bouteilles de 10 %. Alors que les autres produits – sauf le floc (+ 3 %) – marquent un léger recul : l’armagnac à –8 %, les liqueurs-fruits à –3 % et les prestations à –6 %. Le service commercial restructuré fera effort sur l’export de l’armagnac, du floc et des vins en bouteille.

Autres données à noter : HDM, c’est 60 vignerons sur 1 050 hectares. Des adhésions ont eu lieu en 2017–2018, qui apportent 154 hectares. Et il y a 27 employés.

Le principal cépage cultivé est le colombard (45 % du total), qui a donné 68 200 hl contre 53 030 en 2011, puis le sauvignon (17 %), qui a donné 23 601 hl contre 13 385. Ensuite, viennent le gros manseng (13 % et 16 867 hl), l’ugni blanc (12 % et 16 041 hl) et les cépages rouges (5 % et 4 926 hl).

Source

>> Back to list
post
Return
to top